Mise en œuvre de l’état d’urgence - Réunion départementale des maires

 
 Mise en œuvre de l’état d’urgence - Réunion départementale des maires

Suite aux attentats survenus à Paris et à Saint-Denis le 13 novembre 2015, le Président de la République a décrété l’état d’urgence sur le territoire français à compter du 14 novembre et pour 12 jours. Le Parlement a voté sa prolongation de 3 mois.

Marie-Françoise LECAILLON, Préfète de la Haute-Saône, a réuni le samedi 21novembre, les maires du département en présence des parlementaires et du Président du Conseil départemental afin d’expliquer les conséquences dans notre département de l'état d'urgence.

 La Préfète a ainsi présenté les mesures du dispositif national dans lequel s’inscrivent les pouvoirs qui lui sont conférés par l’état d’urgence : perquisitions administratives, assignations à résidence, fermeture provisoire de certains lieux de réunion notamment.

 La  Préfète a ensuite évoqué le bilan des actions menées en Haute-Saône depuis le samedi 14novembre. Le substitut de la Procureure de la République, le Commandant du groupement départemental de gendarmerie et le Directeur départemental de la sécurité publique ont également apporté des précisions sur leurs actions.

 Soulignant l’importance d’une vigilance proportionnée aux risques, et exercée avec discernement, la Préfète a insisté sur le rôle privilégié des maires. Par leur connaissance du territoire et de ses habitants, ils contribuent à adapter l'application de l’état d’urgence. Ils veillent à ce que les risques soient pris en compte par la population avec sang froid et dans le respect de chacun.

 Développant l’exemple des manifestations culturelles, sportives ou festives, la Préfète a rappelé aux maires le dialogue responsable qui doit s'ouvrir avec les organisateurs pour apprécier les risques et proportionner les mesures de sécurité, en lien avec la police ou la gendarmerie.