Tourisme

Le classement des offices de tourisme

 

La réforme du classement des offices de tourisme, portée par l’arrêté du 12 novembre 2010 modifié par l’arrêté du 10 juin 2011 fixant les critères de classement des offices de tourisme, est entrée en vigueur le 24 juin 2011. Depuis cette date, le classement en étoiles n’est plus possible.
Le classement reste une démarche volontaire.

En simplifiant et rénovant la procédure, les offices de tourisme sont encouragés à se faire classer pour mieux affirmer leur rôle dans les destinations touristiques grâce à l'effet structurant qui peut en résulter au plan local.

Le maire (ou le président du groupement de communes) adresse au préfet le dossier de demande accompagné de la délibération de la collectivité territoriale sollicitant le classement. La délibération est prise sur proposition de l'office de tourisme lequel constitue le dossier de demande de classement.

Ce dernier est prononcé par arrêté préfectoral pris pour une durée de cinq ans au vu des éléments du dossier.
Il expire automatiquement si son renouvellement n'est pas demandé.

L'office de tourisme classé devra signaler son classement par un affichage visible destiné à informer la clientèle touristique sur les engagements correspondants à sa catégorie repris en annexe I de l'arrêté du 12 novembre 2010, modifié.

Les mentions devant figurer obligatoirement sur l'affiche informant les clients de l'office de tourisme classé sont listées pour chaque catégorie en annexe II de l'arrêté du 12 novembre 2010, modifié.

Plaque-Office-de-Tourisme-Classe2

Panonceau signalant le classement :

 -----------------Téléchargez-----------------

 au format .pdf

 au format .jpg

 charte graphique

-----------------Téléchargez-----------------

> arrêté du 12 novembre 2010

> arrêté du 10 juin 2011

> arrêté du 1er juillet 2013

> Guide d'aide à la demande de classement

Formulaires de demande de classement :

> Catégorie I

C'est une structure de type entrepreneurial ayant vocation à fédérer les professionnels et à développer l'économie touristique dans sa zone géographique d'intervention laquelle supporte un flux touristique naturel important de provenance nationale et internationale. Son équipe polyglotte est nécessairement pilotée par un directeur. Elle se compose de collaborateurs spécialisés selon les axes de développement de la structure et du territoire. Elle déploie des actions de promotion à vocation nationale ou internationale. La structure propose des services variés de nature à générer des ressources propres et à justifier une politique commerciale déterminée. Le recours aux technologies de l'information est maîtrisé au sein de la structure. L'office de tourisme de catégorie I développe une politique de promotion ciblée et met en œuvre des outils d'écoute de la clientèle de nature à améliorer la qualité des services rendus et de ceux de ses partenaires œuvrant dans sa zone géographique d'intervention. Il inscrit ses actions dans une démarche promouvant la qualité dans le but d'améliorer ses prestations de service et sa performance globale.

 

> Catégorie II

C'est une structure de taille moyenne intervenant dans une zone géographique représentative d'un bassin de consommation touristique homogène et cohérent. Son équipe est nécessairement pilotée par un responsable ou par un directeur. La structure propose des services variés plus importants que ceux des offices relevant de la catégorie III de nature à générer des ressources propres. Elle développe une politique de promotion ciblée et met en œuvre des outils d'écoute de la clientèle de nature à améliorer la qualité des services rendus et de ceux de ses partenaires œuvrant dans sa zone géographique d'intervention.

 

> Catégorie III

C'est une structure de petite taille dotée d'une équipe permanente essentiellement chargée de l'animation du réseau de professionnels, de l'information des visiteurs et de la collecte de cette formation en vue de sa bonne diffusion à une échelle principalement locale. Ses missions fondamentales s'exercent sur l'accueil et l'information.